4.5 C
New York
samedi, mars 2, 2024

Buy now

spot_img

Patrick Muyaya: «Il n’y aura pas des difficulté financières qui puisse retarder la tenue des élections »!

 

Dans le débriefing de ce mardi 04 juillet 2023, le ministre de la communication et médias congolais, M Patrick Muyaya a clarifié les choses sur le doute qui s’installe dans l’opinion sur le respect du délai constitutionnel pour la tenue des élections du décembre prochain, compte tenu des moyens financiers que le gouvernement devra à la CÉNI.

« Depuis le début du processus, il y avait cette crainte de financement mais le rendez-vous ont été tenus, comptez sur nous pour que le rendez-vous principal qui est attendu en décembre puisse être tenu, le gouvernement s’y attelle. Ceux qui pensent qu’il y aura un problème de financement qui justifient le report des élections doivent commencer à relativiser leurs calculs », a-t-il fait savoir.

La CENI attend du gouvernement congolais, dans le bref délais une somme de 500 millions USD, pour parachever les différentes étapes du processus électoral encours. Le gouvernement quant à lui reste optimiste à répondre favorablement aux demandes de la CÉNI, malgré les difficultés que le pays subit ces derniers temps.

« Depuis le début du processus électoral, il y’a des craintes, des inquiétudes sur le financement. Nous avons un mécanisme de préfinancement où des provisions. Que la CÉNI ait des inquiétudes parce qu’il n’y a pas eu financement dans des délais qui ont été donnés, il faut comprendre le contexte dans lequel nous sommes. Nous sommes en programme avec le FMI, il faut tenir les équilibres, nous avons la guerre qu’il faut financer, nous avons la situation humanitaire qui est celle qu’il faut gérer, nous avons d’autres besoins impérieux du pays auxquels il faut répondre en même temps. Il n’y aura pas de difficulté financière qui puisse retarder la tenue des élections », a précisé le porte parole du gouvernement.

Cette question sur le financement de la centrale électorale, en vue des élections du décembre prochain balayée d’un revers de la main par le ministère de la communication et médias Congolais, Patrick Muyaya fait couler beaucoup d’encre et a été même soulevé par le président de Nouvel Elan, Adolphe Muzito lors de son tête-à-tête avec le Président de la CÉNI, Dénis Kadima le lundi dernier.

Toutefois, cette déclaration de monsieur Patrick Muyaya affirme l’engagement du gouvernement congolais envers la CENI sur le délai constitutionnel pour la tenue des élections du décembre prochain.

Latest Articles