Se connecter avec nous

POLITIQUE

Après l’échec de l’EAC, la SADC décide d’envoyer une force régionale à l’est de la RDC!

Publié

sur

La Communauté du Développement de l’Afrique Australe, en sigle SADC décide d’envoyer une force régionale à l’est de la RDC dans le prochain jour afin de «restaurer la paix dans la région».

Cette décision a été prise ce lundi 08 mai 2023, à Namibie lors de la réunion de chefs d’États de la SADC, dans laquelle, le président Congolais Félix Antoine Tshisekedi a pris part.

Après la force de l’EAC ( États de l’Afrique centrale), déployée à l’est qui ne semble pas avoir un impact positif sur le terrain. La SADC pour sa part décide d’envoyer sa force qui va s’ajouter du côté de celle de l’EAC afin de mettre fin à l’existence du M23.

Tout reste à savoir dans le prochain, sur la durée du mandat de cette force et les moyens requis pour le déploiement de cette force qui compte au moins 16 États membres, dont: l’Angola, l’Afrique du Sud, le Botswana, la Namibie, la Tanzanie, île Maurice, Zambie, Zimbabwe, Mozambique, Lesotho, Malawi, Seychelles, Madagascar, Eswatini, les Comores et la RDC.

Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

POLITIQUE

La RDC se mêle de conflit Chine-Taïwan!

Publié

sur

La RDC s’est prononcée sur le conflit qui règne entre la Chine et l’État de Taïwan. Et pour sa part, la RDC s’est rangée derrière la Chine qui réclamerait son territoire sur l’île de Taïwan, considéré comme l’une de province de la Chine par Pékin.

L’équipe du gouvernement Congolais qui séjourne en Chine pour une mission de travail depuis quelques jours, conduit par le chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi, réitère son attachement à la Chine et s’oppose à tout propos et acte portant atteinte à la souveraineté de la Chine et de son intégrité territoriale.

🚨A LIRE AUSSI 👉Les États-Unis surveillent Félix Antoine Tshisekedi de près sur la tenue des élections libres et transparentes du décembre prochain!

« La partie congolaise réitère son attachement ferme au principe d’une seule Chine, estime que Taïwan fait partie intégrante de la Chine, et s’oppose à tout propos et acte portant atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de la Chine», souligne-t-elle.

Continuer La Lecture

POLITIQUE

Félix Antoine Tshisekedi : « L’opposition ne sait finalement pas ce qu’elle veut.»

Publié

sur

De son séjour en Chine, le chef de l’État Congolais, Félix Antoine Tshisekedi a taclé, le jeudi dernier, 25 mai 2023, l’opposition Congolaise avec ses multiples démarches, devant la diaspora Congolaise en Chine.

L’opposition dans sa lutte pour la tenue des élections crédibles du décembre prochain, qui mène bataille sur toutes les lignes, en tirant pêle-mêle. Le chef de l’État a souligné que les leaders de l’opposition ne savent pas ce qu’ils cherchent à travers leurs actions politiques menées ces derniers mois.

À en croire, Félix Tshisekedi l’opposition dénonce le processus électoral auquel ils se sont inscrits en prennant notamment des cartes d’électeurs. Ceci est paradoxal d’après le premier citoyen congolais.

« L’opposition ne sait finalement pas ce qu’elle veut. Elle a dénoncé des choses, elle a dénoncé la CENI, la Cour constitutionnelle. Finalement, ces mêmes opposants ont quand-même rejoint le processus. Ça me rappelle un peu 2018 lorsque les mêmes là étaient en train de dire nous ne voulons pas de la machine à voter, puis à une semaine des élections, on accepte la machine à voter. C’est la même chose : on dénonce mais le lendemain, on va s’enrôler et on prend la carte d’électeur. On ne sait pas ce qu’on veut », a dit le premier citoyen de la RDC, devant sa diaspora, ce jeudi 25 mai 2023, à Beijing.

Sur ce, le président Congolais, Félix Antoine Tshisekedi a affirmé bel et bien la tenue des élections au mois du décembre prochain, telle que prévue dans le calendrier électoral de la CENI.

A LIRE AUSSI |👉Les États-Unis surveillent Félix Antoine Tshisekedi de près sur la tenue des élections libres et transparentes du décembre prochain!f

Continuer La Lecture

POLITIQUE

Les États-Unis surveillent Félix Antoine Tshisekedi de près sur la tenue des élections libres et transparentes du décembre prochain!

Publié

sur

Le président Congolais, Félix Antoine Tshisekedi sous la surveillance des États-Unis pour les élections du décembre prochain qui s’annoncent agitées, avec la lutte de l’opposition Congolaise et l’église Catholique du Congo qui réclament les élections justes et transparentes, encore pour une fois.

Le représentant Américain, Christ Smith , président de la sous commission de soins de santé mondiaux et des organisations internationales de la chambre des représentants et coprésident de la commission des droits de l’homme Tom Lantos a émis, aujourd’hui la déclaration suivante sur les récents développements en République démocratique du Congo et les graves préoccupations concernant les élections Nationales congolaises, du décembre prochain.

«J’exhorte vivement l’administration Biden et les défenseurs de la démocratie du monde entier à soutenir les efforts de l’église catholique et d’autres églises en République Démocratique du Congo pour veiller à ce que les élections prévues à la fin de cette année se déroule librement et de manière inclusive.», a-t-il déclaré.

Cette déclaration du représentant américain des droits de l’homme affirme clairement l’attente des États-Unis qui haussent le ton, depuis peu, sur la tenue des élections crédibles du décembre prochain, qui fait partie de la réclamation de l’opposition et des églises du Congo, la CENCO.

Ainsi pour garder sa diplomatie avec les USA, le président Congolais, felix Antoine Tshisekedi et son gouvernement doivent prendre toutes les mesures appropriées pour garantir que les élections du décembre prochain se tiennent en temps et de manière inclusive afin de favoriser une large participation.

Continuer La Lecture

A LA UNE