4.5 C
New York
samedi, mars 2, 2024

Buy now

spot_img

Maniema : la société civile décrète une journée ville morte pour s’opposer au cantonnement des éléments du M23 à Kindu

La société civile forces vives du Maniema a décrété une journée ville morte sur l’ensemble de la province, ce vendredi 28 avril 2023. Cette décision a été prise par la coordination provinciale de cette structure citoyenne pour s’opposer à l’annonce du chef de l’État et des autorités locales concernant l’arrivée et le cantonnement des éléments démobilisés du M23 en ville de Kindu.

La veille, l’initiateur de cette ville morte, maître Stéphane Kamundala aurait subi, selon ses dires, des menaces de la part des autorités locales. Dans la foulée, il a traduit en Justice le maire de la ville pour de « faits graves et injures publiques portant atteinte à sa personnalité ».

« En réaction à mon point de presse annonçant cette ville morte, monsieur Augustin Mulamba, comme maire de la ville de Kindu est passé dans toutes les chaînes de radios de la ville de Kindu où il m’a méchamment et publiquement proféré des injures et m’impute des faits graves de nature à souiller totalement ma personnalité en termes d’honneur et dignité », peut-on lire dans sa plainte déposée à la Cour d’appel du Maniema dont 7SUR7.CD a lu le contenu.

Mi-avril, Félix Tshisekedi s’est exprimé au sujet de l’avenir du M23. Il a pris la parole à l’occasion de l’arrivée d’Alain Berset, le président de la Confédération suisse à Kinshasa. D’après lui, les combattants du M23 seront pré-cantonnés à Kitshanga avant leur cantonnement près de Kindu, au Maniema.

Latest Articles